Vérifier la qualité d’un violon

Vérifier la qualité d’un violon
4.5 (90%) 2 votes

La qualité d’un violon doit être vérifiée par le marchand.

En effet, si le contrôle n’est pas effectué avant l’envoi, alors le destinataire pourra connaitre quelques mésaventures  ! Les violons fabriqués de A à Z en France n’existent que pour les musiciens prêts à y mettre le prix. Plusieurs milliers d’euros, pour ne pas dire  » dizaines  » de milliers d’euros. Vous l’avez compris, si vous rêvez devant un superbe instrument à 590 euros TTC promo en pensant  » whaooo, à ce prix, c’est un Stradivarius  »  … Il n’est pas fabriqué en France !  » Assemblé  » en France c’est possible, mais pas  » fabriqué  » en France. Cela ne signifie pas qu’il est de mauvaise qualité. On trouve des violons à 150 – 200 euros, qui sont de très bonne facture. Encore faut il les contrôler, voici comment.

La qualité du bois :

Généralement, la caisse est en épicéa, les éclisses en érable ou épicéa, et le dos en érable. Sans être vraiment spécialiste de ce point particulier, l’important est que le bois ait été travaillé bien sec. On parle souvent d’érable ondé pour le dos. C’est un aspect esthétique. Ce n’est pas parce que le dos sera ondé que le violon sonnera mieux. De même, on pense qu’un violon en épicéa est de mauvaise qualité. Or les plus grands violons sont fabriqués dans ce bois. C’est le choix de l’arbre qui est difficile à la base. Tronc bien droit notamment ! L’aspect qualitatif du bois est difficile à apprécier. Je n’ai pas d’astuce je m’avoue. Sur ce point, je suis preneur des avis de lecteurs !

La qualité des cordes :

Les cordes sont un élément essentiel de la sonorité du violon. Des cordes basiques, souvent très fines, donneront un son de crécelle métallique. Des cordes épaisses seront un premier signe de qualité. Si vous avez bien du mal à accorder votre violon, il est probable que les cordes soient de mauvaise qualité. Elles ne sonneront pas à la quinte, il sera quasi impossible de les accorder. De bonnes cordes valent à elles seules 30 à 50 euros dans le prix du violon. Vous vous rendez donc bien compte que si vous avez payé 50 euros pour le violon complet … il y a quelque chose qui ne colle pas ! Bien entendu, vous pouvez payer le jeu de cordes plus de 100 euros pour un matériel professionnel.

La qualité des chevilles :

De mauvaises chevilles n’empêchent pas de bien jouer. Par contre l’instrument s’accorde difficilement. la cheville peut être trop lâche. Dans ce cas, elle tourne facilement et relâche la corde. La cheville, à l’inverse, peut être trop ferme. Dans ce cas elle sera difficile à tourner, avec un grincement épouvantable. Il faut donc graisser les chevilles pour éviter ces deux inconvénients. Avec du savon et de la craie, c’est très facile. Il existe des sticks à cet effet, mais même les « pros » ont toujours un bâtonnet de craie et un morceau de savon dans leur étui. Le savon rend la cheville lâche, et inversement la craie rend la cheville ferme. Utilisez les deux ( d’abord le savon, ensuite la craie ).

Il peut arriver aussi que des chevilles en bois teinté s’usent prématurément. En effet une cheville est soumise à rude épreuve. L’ébène est un bois bien meilleur qu’un simple bois teinté car il est très dur. L’ébène ne se déforme pas, s’use très lentement. A la longue, les trous des chevilles peuvent s’user eux aussi. Dans ce cas, il faudra aller voir votre luthier qui pourra solutionner la chose !

règlage des chevilles
réglage des chevilles sur un violon 1/2 ( cliquez pour voir les violons pour enfants )

La qualité des pièces :

Il s’agit ici du cordier, de la mentonnière et de la touche. Une touche en ébène est préférable car il faut un bois dur et soyeux pour laisser courir les doigts facilement, pendant de nombreuses années. Une touche va s’user, se creuser au fil du temps. Plus le bois sera dur, moins elle s’usera. Concernant le cordier et la mentonnière, le matériau est moins important. Pour la mentonnière, il s’agit surtout d’esthétique.

Pour le cordier, il peut être en alu. L’important est d’avoir un système de vis de réglage fin très précis. Sur un violon bas de gamme, les vis de cordier ne servent à rien. Elles s’enfoncent généralement dans le vide. Sur un cordier de qualité, la vis va immédiatement modifier la tension de la corde, de façon très fine. Enfin il n’est pas nécessaire de disposer de vis sur le cordier, mais j’avoue que c’est quand même bien pratique !

La qualité du chevalet :

Souvent mal taillé, le chevalet distribue mal les cordes. Elles sont donc écartées aléatoirement et souvent trop basses ou trop hautes par rapport à la touche. Votre luthier pourra jouer sur le sillet. C’est la petite pièce entre les chevilles et la touche, avec 4 rainures pour laisser passer les cordes. On peut le rehausser ou l’abaisser. Si le chevalet est trop bas, il faudra le changer. Si il est trop haut, vous pouvez tenter de le retailler vous même. Personnellement cela m’arrive, et avec une petite meuleuse je fais le job !
accessoires de violon
Tous les accessoires en vente … Cliquez l’image

Conclusion du contrôle qualité d’un violon :

Tous les points abordés ci-avant sont contrôlés par Tenrev avant l’envoi de votre violon. Même l’archet est enduit de colophane pour vérifier que les crins sont bien tendus sans crainte de casse. Il arrive qu’un archet casse à la première tension. Cela n’arrive pas chez Tenrev ! On l’a compris, avant tout achat de violon, demandez au marchand la liste des contrôles effectués sur le matériel avant l’envoi. Ce contrôle entre aussi dans le prix de l’instrument. Si vous payez  » 100 euros en 4 fois sans frais port inclus garantie 4 ans  » comme je le vois souvent … aie aie aie. Cela signifie un instrument de piètre qualité qui n’aura pas été contrôlé !

Si je peux me permettre une suggestion, voici un excellent instrument pour débuter ! Vous trouverez également de magnifiques instruments à prix promotionnel dans la section des bonnes affaires ici 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *